top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurAnne PELLEGRI

COMMENT AIDER VOTRE ADO A BIEN S’ORIENTER ?

Dernière mise à jour : 21 sept. 2023




Pendant la troisième, la seconde, la première ou la terminale de votre enfant, vous êtes très nombreux à vous poser les mêmes questions : comment l’aider à choisir la bonne orientation ? Que vaut telle ou telle filière ? À quoi mène-t-elle ? Mon enfant a-t-il des chances de s’en sortir ? L’enjeu vous paraît à juste titre important et vous vous sentez souvent peu armés pour l’accompagner dans cette étape cruciale.


Cette situation est d’autant moins simple à gérer que celui-ci ne se montre pas toujours impliqué ou heureux de recevoir les conseils d’adultes. Comment sortir de cette épreuve ? Voici quelques conseils.


Avant toute chose, vous pouvez aider votre enfant à se poser les bonnes questions sur lui, en lui proposant de questionner les personnes qui le connaissent le mieux – en l’occurrence vous – mais aussi son entourage (enseignants, amis, etc.) qui le considèrent souvent sous un autre jour.



S’interroger sur ses centres d’intérêt et sur ses talents


Quelles sont les choses qu’il aime et qu’il déteste faire en dehors des cours ? Quelles sont les matières qu’il aime étudier et celles dans lesquelles il réussit le mieux… ? Quels sont ses points forts ? Il s’agit de détecter les domaines dans lesquels il se sent à l’aise et ce qui suscite son intérêt.


Faire le point sur sa personnalité


Il est important également de dresser l’inventaire de sa personnalité. Est-il plutôt extraverti ou timide ? A-t-il le sens du contact ? Est-il méticuleux, organisé, créatif ? …


Prendre en compte son projet de vie


Bien que ce soit compliqué à cet âge, il est pertinent de l’aider à réfléchir à son projet de vie personnelle et professionnelle : se voit-il s’engager dans des études longues ou courtes, exercer un métier prestigieux ou pas, aider les autres, gagner beaucoup d’argent, vivre à la ville ou à la campagne…


L’objectif est de se lancer dans un projet réaliste et réalisable et de trouver une voie qui lui ressemble.


Glaner un maximum d’informations


Il est difficile pour votre adolescent de se projeter dans une réalité qu’il ne connaît pas : le monde des études supérieures et celui du travail. Et c’est d’autant plus difficile que les métiers sont en pleine mutation.


Pour l’aider à y voir plus clair, il est important qu’il participe à un maximum de portes ouvertes, forums ou salons des métiers organisés par son établissement, votre ville, votre région ou tout autre organisme, et qu’il rencontre des étudiants des filières qu’il convoite ainsi que des professionnels exerçant ces métiers. Les écoles nomment d’ailleurs des ambassadeurs qui échangent avec les potentiels candidats via les réseaux sociaux.


Ces témoignages sont très précieux : qu’est-ce qui leur a plu et déplu dans leurs études, comment ça s’est passé, qu’est-ce qui les a surpris par rapport au lycée, quelle était la charge de travail et de quelle nature était-elle, comment se sentent-ils dans leur métier aujourd’hui ? Cela vaut aussi pour l’hésitation entre bac technologique, bac professionnel et bac général.


Dédramatiser et se faire aider


Il faut aussi être conscient que 65 % des métiers de demain n’existent pas encore. Plus qu’un métier précis, il lui faut donc choisir une grande voie d’études, qui corresponde à ses aptitudes, sans le surestimer ni le sous-estimer.


Pour se renseigner, il peut se tourner vers les points d’information qui existent autour de lui : les BDI, CDI, PIJ, CIO… Faire un “bilan d’orientation” est également une bonne solution car ce dispositif permet, grâce à des tests psychotechniques complétés par des entretiens, de faire un bilan de ses atouts et centres d’intérêts, et déceler les voies qui pourraient lui convenir afin de mettre toutes les chances de son côté.

Et n’oubliez pas qu’on peut toujours changer de voie au cours d’une vie !


Proposer, sans imposer


La difficulté pour vous va être de donner votre avis, voire de débattre les choix de votre adolescent, sans imposer votre point de vue. L’adolescence est une période de transition entre l’enfance et l’âge adulte. Il est donc plus que naturel que votre enfant s’oppose à vous. La vraie difficulté dans l’orientation pour les parents est de proposer, d’expliquer, de rêver pour leur enfant une vie professionnelle idéale… et tout en même temps d’accepter que lui choisisse une autre voie. Cela exige à la fois de l’ouverture d’esprit et de la confiance. https://www.annepellegriconseil.com/etudiants



18 vues0 commentaire

Comentários


Badge de praticien DISC - FR.png
bottom of page